http://exposedsuture.net/files/gimgs/th-20_READING_1.jpg
 
 

Nothing But Net // Artists' Talk and Workshop
Kerry Downey and Natasha Marie Llorens
French and English, mixed

Tuesday, 28 February 2017 :: 19h
Rond-Point Projects
36, rue Ferrari

Kerry Downey and Natasha Marie Llorens will lead an experimental discussion exploring the relationship between Downey's newest video, Nothing But Net, and the curatorial premise for "The Exposed Suture" : how do artists represent structural violence. For the first time, Downey will share the video's text in print form in both French and English, and will lead participants in a workshop that considers the relationship between language and power. The event will include a performative screening of Nothing But Net, followed by a structured discussion and a Q&A with the artist.

Performance/Discussion expérimentale mardi 28 février à 19h
Kerry Downey et Natasha Marie Llorens mèneront une discussion expérimentale explorant la relation entre la dernière vidéo réalisée par Downey, « Nothing But Net », et la prémisse curatoriale de « The Exposed Suture » : comment les artistes représentent la violence structurelle. Pour la première fois, Downey partagera le texte de la vidéo sous forme imprimée en français et en anglais et proposera un atelier sur la relation entre le langage et le pouvoir. L’événement comprendra une projection performative de « Nothing But Net », suivie d’une discussion et d’une session questions-réponses avec l’artiste.

More information available here.
Plus d'infos ici.


Rencontre/Discussion
Dania Reymond, Fayçal Baghriche, Tahar Chikhaoui, Natasha Marie Llorens

Mercredi 29 mars 2017 :: 19h30
Rond-Point Projects
36, rue Ferrari

Dania Reymond et Fayçal Baghriche présenteront ensemble leurs œuvres vidéo respectives, et Tahar Chikhaoui modèrera une discussion autour des rapports qu’on peut établir entre ces œuvres et la manière dont chacune entre en résonance avec la problématique de la violence structurelle et l’histoire de l’image en mouvement dans un contexte colonial.

L’œuvre vidéo La Tempête de Dania Reymond rapproche deux moments de préparation à une séance de cinéma. Le premier, filmé par l’artiste elle-même, se déroule dans une salle de classe française ; le second est une séquence tirée d'archives coloniales où l’on découvre des villageois assistant à la projection d’un film de propagande au service d’un effort de pacification pendant la guerre de Libération.

L’œuvre de Fayçal Baghriche, La Nuit du Doute, raconte la relation qu’un garçon algérien entretient avec le monde coloré et lumineux dépeint par la télévision. Révélant la manière dont la télévision structure la possibilité de rêver, cette œuvre montre aussi la violence des moments de transition et de transformation.


Dania Reymond and Fayçal Baghriche will present their short video works together, and Tahar Chikhaoui will moderate a discussion about the relationship between them, and the way each relates to the problematic of structural violence and the history of the moving image in a colonial context.

Dania Reymond video work, The Storm, pictures two moments of preparation for cinéma. The first in a French classroom that the artist shot herself, and the second is footage taken from the colonial archives of propaganda film being shown to villagers as part of the pacification effort during the war of Libération.

Fayçal Baghriche’s work The Night of Doubt is the story of an Algerian boy’s relationship to the color and luminosity of the world television presents, and the way television structures the possibility of dreaming. His work is also pictures moments of transition or transformation as violent.

More information available here.
Plus d'infos ici.